«

»

août 31

Imprimer ceci Article

Alimentation et écologie

Manger équilibré c’est bien, manger sain c’est encore mieux !

Dans nos pays dits « développés », nous mourrons rarement de faim. Nous avons de quoi manger en abondance et nous consommons une variété incroyable d’aliments, en provenance du monde entier.

 

Alors pourquoi nos organismes se fragilisent-ils de plus en plus, pourquoi les carences nutritionnelles sont-elles toujours plus nombreuses ?

 

J’imagine que vous avez une idée de la réponse, mais il faut sans cesse le rappeler : les aliments que nous achetons dans les commerces de distribution  classique sont dévitalisés.

Les causes sont multiples et plus révoltantes chaque jour qui passe : pesticides et engrais chimiques, élevage des animaux en batterie,  eux-mêmes nourris avec des aliments déjà morts (parfois modifiés génétiquement) et gavés de médicaments, pollution de l’air, des sols et des mers, stockage trop long des aliments, raffinage et transformation, additifs alimentaires, températures de cuisson trop élevées, …  

 

Aucun être humain ne peut digérer correctement ces résidus chimiques, pas plus que le sel et le sucre en excès, les graisses hydrogénées (dites graisses « trans« ), les aliments pasteurisés (ou pire, stérilisés), les céréales raffinées ….

 

Stériliser signifie aussi désinfecter, détruire les germes microbiens. Prenez conscience du fait que les procédés modernes de stérilisation ne détruisent pas seulement les germes supposés « dangereux », mais  ils détruisent aussi les vitamines, les minéraux et les enzymes si précieuses à la digestion et à des centaines de réactions dans notre organisme.

 

 

J’ai été consternée d’apprendre, en lisant Nourritures vraies de Taty Lauwers, que 27 % des produits alimentaires « premier prix » vendus en France sont en-dessous des normes de qualité exigées pour les aliments pour chiens et chats.

 

(Au passage, je vous recommande chaudement la lecture de ce livre. Il m’a été hautement nutritif ! Sourire

 

 Propos tenus par le docteur Christian Recchia (dans le Midi Libre du 28 janvier 2003), spécialiste en science des aliments au sein du département de biotechnologie de l’Ecole Centrale de Paris.

 

Il pointe notamment « les pizzas surgelées à trois euros qui contiennent 30 grammes de jambon, un quart de demi de trois fois rien de tomate, quelques olives ». Et d’ajouter : « Bravo, les enfants mastiquent du vide pour trois fois plus cher qu’un plat de saucisses-lentilles, qui contient, lui, fibres et protéines végétales ».

 

Il montre aussi du doigt ces fast-foods qui farcissent leurs burgers « avec une tranche de fromage qui provient des rebus de fromage de toute l’Europe et ne leur coûte qu’un centime d’euro pièce ».

 

image

Comme le souligne Taty Lauwers, seules les « forces de la nature » s’en sortent. Pour la plupart d’entre nous, c’est une lutte permanente de l’organisme qui ne reconnaît pas ces aliments : ils n’ont plus rien de naturel et notre système digestif s’épuise à les traiter.

 

C’est la porte ouverte à la plupart de nos « maladies de civilisation«  : allergies, caries, troubles digestifs chroniques, hypoglycémie, hypertension, diabète, cancers, obésité, rhumatisme, ostéoporose, insomnies, Parkinson, sclérose en plaques, troubles psychiatriques, … La liste n’en finit plus !

 

L’alimentation déséquilibrée et dévitalisée n’est pas seule en cause, mais elle est facteur majeur de dysfonctionnements.

 

Mangez bio et de saison !

A vous, mangeurs qui lisez cet article, si je n’avais qu’un seul conseil à vous donner : privilégiez les aliments « vivants« , les aliments vraiment ressourçants.

Achetez de plus en plus d’aliments biologiques ou fermiers.  Alimentation et écologie

 

Vous serez étonné de la vitalité qu’ils sont capables de vous apporter. Petit à petit, vous vous sentirez plus nourri, plus vite rassasié. Vous n’aurez plus besoin de manger autant et votre éventuelle dépendance au sucre va céder du terrain.

 

Votre budget courses aura sans doute augmenté dans un premier temps, mais il reviendra vite à la normale et peut-être même baissera !

 

 

Une nourriture saine, cela signifie aussi consommer des aliments de saison, gorgés de vitamines et minéraux naturels.

 

Achetez des aliments produits localement. Il semble que nous soyons plus à même de digérer les aliments de la région dans laquelle nous vivons !

Et surtout, la planète vous remerciera. J

 

Evitez les additifs …

… cette grande famille de « E » qui ne cesse de grandir : conservateurs, édulcorants, émulsifiants, exhausteurs de goût, colorants, agents d’enrobage, etc.

 

Si vous faites vos achats en supermarché, apprenez à lire les étiquettes ! Certains additifs sont chimiques, voire toxiques, mais d’autres sont naturels. Et d’autres encore peuvent être les deux à la fois, comme les carraghénanes.

Pour approfondir la question des additifs, vous pouvez lire par exemple :

 

additifs-alimentaires-danger

Additifs alimentaires, le bon choix pour ne plus vous empoisonner, écrit par Corinne Gouget, éditions Chariot d’or (Nouvelle édition 2011).

 


 Pour ce type d’informations, il est préférable de disposer d’une édition récente !

 

 

Si vous souhaitez approfondir la question de l’alimentation saine et bio en général, téléchargez mon ebook GRATUIT sur Les 7 règles d’or pour bien manger mieux vivre sans vous priver !

 

Lien Permanent pour cet article : http://repas-equilibre.fr/alimentation-et-cologie/

8 Commentaires

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Philippe

    Bravo Muriel pour ce très bon article !
    Oui, la vie est retirée aux aliments à cause de tous les traitements et additifs …
    Manger des aliments de saison achetés à la ferme du coin … y a rien de mieux ! 😉 …quand on a la chance de pouvoir le faire, et sinon essayer d’en savoir plus sur les réseaux de production distribution et choisir ceux qui respectent les sols, les animaux, etc.
    @ + 😉

  2. Bernadette GILBERT

    Superbe article, Muriel !!! Ce que tu dis est tellement juste… On trompe tellement le monde en proposant des plats préparés à bas prix alors qu’il suffit de pas grand chose pour se nourrir bien. Les gens sont mal informés et c’est triste de voir que les moins fortunés sont aussi ceux qui se nourrissent bien, comme si c’était une question de fric.
    En plus, j’ajouterais que ces fameux plats bon marché sont absolument dég… Quand je sacrifie à la tradition du tout-fait-maison, j’ajoute une foule de choses pour donner du goût et du bon pour la santé. Décidément, on est vraiment à l’ère de la malbouffe !
    Merci pour cette réflexion,

  3. Françoise

    bravo pour cet article. Il résume ce que nous avions essayé de faire dans notre projet ADOSEN avec les élèves et les parents des écoles du quartier de Schiltigheim et Bischheim pendant 4 ans.
    – privilégiez les fruits et légumes frais de saison,
    – mangez du pain et un fruit plutôt que des viennoiseries au goûter,
    – ne pas négliger les produits laitiers,
    – lecture des étiquettes,édifiante par tous les additifs de certains goûters préférés des jeunes
    – visite au super marché du coin pour comparer les prix des légumes en vrac,en surgelés ou en boites….et la surprise était souvent au RV ; eh oui moins cher les légumes du marché …
    Nous avions aussi été visité les serres et champs de le montagne verte pour leur faire découvrir les différentes possibilités d’avoir « un panier légumes  » pas si cher que ça…
    Mais que leur en reste -t-il?
    excusez moi, je radote mes souvenirs pas si vieux que ça !!!
    Hélas , moi-même je ne mets pas toujours en pratique les principes que j’ai enseignés ! et je reste accro au sucré. Reste de l’enfance où quand j’avais un petit bobo, j’étais consolée avec un bisou mais aussi avec une friandise ! mais les parents ont bon dos, j’auraisdu ,depuis, assumer mes faiblesses alimentaires ,une fois adulte.
    Un bon repas est un vrai plaisir de la vie…et il peut être fait avec des produits sains…

    J’enrage de voir dans les endroits les plus prestigieux,s’installer le royaume de la mal bouffe : macdo etc…

  4. lefort crochet nelly

    le livre de additifs alimentaires est super pour ma fille ,elle le trouve génial !

  5. lefort crochet nelly

    C’est un exploi ma fille est redevenu normal merci pour votre livre . c’est magique!!

  6. Danièle

    Je suis toujours à m’insurger contre les plats tout préparés qui sont ce qu’il y a de plus mauvais pour la santé.
    Je trouve ton article génial.
    Je me suis privée de lait durant de longues années car j’avais des difficultés à le digérer.
    Depuis que je vais le chercher à la ferme à côté de chez moi, je n’ai plus ce genre de problème.
    Le soir, surtout en rentrant de mes cours de danses, il m’arrive de me faire un lait parfumé aux épices, et je passe une excellente nuit.
    Je peux vous donner la recette, si vous le voulez…

  7. Muriel (auteur)

    Bon euh… n’en jetez plus !! 😀

    Priorité @ Bernadette 😉 J’écoute un remix de Mylène Farmer, ca donnne… Optimistique-moi !!! Je n’ai que ca à te dire, ouf …
    Et aussi : puisqu’il faut choisir…

    Ca va, je ne délire pas trop, CK ?
    Big Brother is watching me ? Non, hein ? 😀

    @ Philippe : Merci, j’attends tjs ta tambouille argentine et pas ta pizza super compliquée que j’arrive pas à faire… !

    @ Françoise : rien à redire, merci encore une fois, surtout pour les témoignages de la petite fille intérieure qui ne te quittera plus maintenant.

    @ Nelly Le fort Crochet : z’êtes une vraie personne ou z’^étes un SPAM ?
    Une vraie personne, c’est suuur. 😉

    Bon mais trêve de plaisanterie, je suis sérieuse à présent : ne vous foutez pas de ma gueule, vous savez, votre fille est magnifique, MEME grosse, ok ? Alors, donnez-lui la parole, que diable !!!

    Viens voir de quel bois bois je me chauffe, grande fille, cendre de lune, entre mes dunes, j’apprends la vertu. Je suis libertine, je suis si fragile, je suis une catin, la vie est triste comme un verre de grenadine. Je suis si fragile qu’on me tienne la main…

    @ Danièle : alors voilà la meilleure d’entre nous, couronne d’épines des commentaires. :-)

    Donne-nous ta recette, fais-toi pas prier, va !

    @ bon entendeur. Qui m’entend ?
    Vous bousculez pas, hein ?

    Bises à tous,
    Muriel

    PS : si si, je suis libertine ET une catin, mais pas si fragile en fin de compte… 😉

  8. patricia

    Très bon article qui permet de toucher du doigt toute l’étendue des dégats causés par une alimentation expresse de mauvaise qualité. J’essaie le plus souvent de prendre mes fruits et légumes au maraicher à côté de chez moi,( il est très soucieux de la qualité de ces produits) ou dans mon jardin, je cuisine tous les ans un cochon bio, je commande du boeuf bio au producteur. J’ai beaucoup plus de plaisir à manger ces aliments que les produits du super marché, ils sont frais, savoureux, et plus économiques. Pour l’épicerie par contre je me sers en magasin bio ou en supermarché, et là je trouve que l’addition est salée. Mais l’un dans l’autre ça s’équilibre et satisfaction et satiété sont au RDV sans compter que j’ai la sensation de prendre soin de moi, et c’est essentiel.

  1. Carnaval d'articles sur la santé

    […] Muriel du blog Repas équilibrés attire dans « Alimentation et écologie » notre attention sur le fait que […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour indiquer l'un de VOS articles en bas de votre commentaire